DTPJJ

Missions

 
 

Directeur Territorial de la Protection Judiciaire de la Jeunesse Touraine Berry : M. Gérard SEILLÉ

La Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) est l'une des six directions du Ministère de la Justice.
Elle prend en charge :

  • Les mineurs confiés par les magistrats de la jeunesse (juge des enfants, juge d'instance, substitut des mineurs) :
      - soit au titre de l'ordonnace du 2 février 1945 relative à la délinquance,
      - soit au titre de l'assistance éducative (article 375 du Code Civil)
  • et les jeunes majeurs qui ont demandé au juge des enfants de bénéficier d'une mesure en application du décret du 18 février 1975.

La PJJ assure l'éducation des mineurs et jeunes majeurs :
- directement dans les établissements et services du secteur public
- et par le contrôle qu'elle exerce sur les établissements et services du secteur associatif habilité justice

Elle participe aux politiques publiques et une partie de sa mission est relative à la prévention.


Les services de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (Secteur public)
Directrice : Mme Soraya NAHAL

Ses missions :

  •  Prise en charge de mesures au titre de l'ordonnance du 2 février 1945 relative à l'enfance délinquante
  •  Mesure de réparation pénale
  •  Permanence éducative auprès du Tribunal de Grande Instance
  •  Mesure Judiciaire d'Investigation Educative (en vue d'apporter une aide à la décision du magistrat)
  •  Intervention au titre de l'article 12 de l'ordonnance du 2 février 1945 (alternative à l'incarcération)
  •  Activités d'insertion sociale, professionnelle et scolaire
  •  Participation aux politiques publiques
  •  Prévention de la délinquance
  •  Participation aux missions de la Maison de Justice et du Droit de Vierzon
  •  Présence éducative au quartier mineur de la maison d'arrêt de Bourges

L'Etablissement de Placement Educatif  
Directeur : M. Emmanuel VALETTE

Ses missions :

  • Prise en charge éducative en hébergement collectif, orientation et accueil d'urgence sur des périodes pouvant aller de 1 jour à 2 ans environ, pour des adolescents confiés par décision de justice (placement judiciaire pénal)
  • Suivi psychologique