Eau potable et assainissement

L’assainissement des communes

 
 

L’assainissement non collectif et collectif.

Sur les 290 communes que compte le département du Cher, seules 116 sont dotées d’un assainissement collectif.

  • Carte des stations d’épuration.

48 communes sont regroupées au sein de 8 syndicats intercommunaux et de 24 communautés de communes et d’agglomérations. Toutes les autres communes gèrent cette compétence de façon autonome.

Le traitement des eaux usées est assuré par des dispositifs d’épuration de divers types :

  • station d’épuration de type boues activées (le plus courant),
  • lagunage naturel,
  • lit bactérien,
  • décanteur - digesteur - filtration sur sable.

Pour la gestion du service, les collectivités ont recours à la régie ou à la délégation à un prestataire privé.

L’assainissement non collectif

Après une période très longue de promotion de l’assainissement collectif comme progrès social, la Loi sur l’Eau de 1992 et les textes ultérieurs ont consacré l’assainissement non collectif comme une solution fiable à condition d’être bien conçu, réalisé dans les règles de l’art, pour garantir un bon fonctionnement.

De plus, la réglementation imposait aux collectivités de mettre en place le contrôle des systèmes d’assainissement non collectif (mise en place du SPANC : Service Public d’Assainissement non Collectif) pour le 31 décembre 2005. Le SATESE (Service d’Assistance Technique aux Exploitants de Stations d’Epuration), du Conseil Général, leur apporte un appui technique pour la mise en place de ce service.


L’assainissement collectif

La réglementation a fixé des échéances d’achèvement de l’assainissement en fonction de la taille des collectivités, en commençant par les plus peuplées.

Les 3 principales villes du département (Bourges, St Amand-Montrond, Vierzon) concernées par l’échéance 2000 pour les pollutions organiques et 2006 pour les autres pollutions (azote, phosphore), sont conformes aux dispositions de ce texte.
Parmi les 14 collectivités concernées par l’échéance du 31 décembre 2005, cinq n’étaient pas conformes à cette date. Elles continuent à faire l’objet d’échanges réguliers avec la MISE, afin d’évaluer le rythme d’avancement des études et des travaux.

  Les communes du Cher concernées par les échéances de la Directive ERU (Eaux Résiduaires Urbaines). (format pdf - 11.1 ko - 17/12/2007)