La prise en compte du retour d’expérience

 
 

Elle a pour objectif de permettre aux services et opérateurs institutionnels, mais également au grand public, de mieux comprendre la nature de l’événement et ses conséquences. Ainsi chaque évènement majeur fait l’objet d’une collecte d’informations, telles que l’intensité du phénomène, le taux de remboursement par les assurances, etc…

La notion de dommages humains et matériels a également été introduite. Ces bases de données permettent d’établir un bilan de chaque catastrophe et, bien qu’il soit difficile d’en tirer tous les enseignements, elles permettent néanmoins d’en faire une analyse globale destinée à améliorer les actions des services concernés, voire à préparer les évolutions législatives.