Digues domaniales de la Loire

Digues domaniales de la Loire

 
 

Les inondations de juillet 2021 en Allemagne et en Belgique nous rappellent à quel point le risque inondation reste présent sur tous les territoires.

En 2014, la représentation nationale a jugé que la bonne échelle pour une politique de prévention des inondations cohérente avec les enjeux locaux est celle des communautés de communes. La loi leur a attribué en 2018 la gestion des digues au titre de leur compétence de gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations. Elle a aussi mis à leur disposition les ressources fiscales nécessaires.

L’État est l’ancien gestionnaire des digues de Loire. Il accompagne les communautés de communes jusqu’à leur prise de compétence effective en 2024. Pendant cette période intercalaire, et sous leur contrôle, il continue de surveiller, d’entretenir et de gérer les digues pour leur compte. Il finance intégralement le maintien des performances des digues dans le cadre du Plan Loire Grandeur Nature. Au-delà de leur entretien régulier, il y a investi plus de 2,5 millions d’euros depuis 2015. Dès qu’elles seront régularisées administrativement, il en traitera les dernières fragilités convenues.

L’établissement public Loire, au service des collectivités, a pour sa part établi un projet d’aménagement d’intérêt commun. Il leur propose de gérer les digues en leur nom et sous leur direction. Dans le Cher, il rédige actuellement le Plan d’Action de Prévention des Inondations (PAPI) des Vals de Loire.

Au-delà de 2024, l’État restera présent aux côtés des collectivités pour les accompagner dans la mise en oeuvre de leurs politiques de prévention des inondations. Il participera au financement du futur PAPI des Vals de Loire dans le Cher, soutiendra l’effort de prévention des risques sur le bâti et continuera de préparer et de gérer les crises en coordination avec les communes.

Les digues de la Loire sont aujourd’hui en bon état. Elles seront livrées comme telles aux collectivités en 2024. Durant cette période de transition, l’État les épaule afin qu’elles assurent au mieux leur nouvelle compétence en 2024, à la hauteur de leurs ambitions.

Plaquettes de présentation des digues du Cher :

Les vidéos :